Agnès Soral

Grâce à une formation express en 2 ans aux cours du Conservatoire de Grenoble, la savoyarde Agnès Soral a pu entamer une brillante carrière cinématographique. Jugez plutôt :

– L’Antidote (2004)
– Le Genre humain 1ère partie : les Parisiens (2004)
– Le Genre humain 2ème partie : Le Bonheur, c’est mieux que la vie (2004)
– L’Incruste, fallait pas le laisser entrer ! (2003)
– Livraison à domicile (2002)
– Les Filles, personne s’en méfie (2001)
– Les Gens en maillot de bain ne sont pas (forcément) superficiels (2000)
– Je suis vivante et je vous aime (1998)
– Comme une bête (1998)
– C’est la tangente que je préfère (1997)
– Ca n’empêche pas les sentiments (1997)
– Oui (1996)
– Salades russes (1994)
– Le Ballon d’or (1993)
– Après après-demain (1990)
– Australia (1989)
– Prisonnieres (1988)
– Trois soeurs (1987)
– Twist again à Moscou (1986)
– I Love you (1985)
– Bleu comme l’enfer (1985)
– Diesel (1985)
– Réveillon chez Bob (1984)
– Tchao Pantin (1983)
– Un Moment d’égarement (1977)

Voir d'autres raisons dans la catégorie Culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *