Alain Carignon

Alain Carignon est élu maire de Grenoble en 1983. La ville a connu pendant ses deux mandats un important essor dans différents domaines :
– culturel (Musée de Grenoble, rénovation du Museum, Ouverture du Summum, Création du Magasin-CNAC, …) ;
– économique (création du quartier Europole, implantation de nombreuses sociétés high-tech, …);
– scientifique (Synchrotron, centres de recherches mondiaux, …) ;
– urbanistique (rénovation du centre ville, mise en place du tramway, quartier Hoche, …) ;
– politique (référendum, création du revenu minimum en Isère, …).

Député de l’Isère, Président du Conseil Général de l’Isère, président de la communauté de communes de l’agglomération grenobloise, il a été nommé Ministre de l’Environnement puis Ministre de la Communication.

Après avoir été condamné pour corruption, abus de biens sociaux et subornatioin de témoins, il fait un retour en politique en étant élu Président de l’UMP-Isère en avril 2003.

Voir d'autres raisons dans la catégorie Personnages.

4 commentaires à propos de “Alain Carignon

  1. Pour information et pour être plus précis, c’est Hubert Dubedout qui est le réel créateur du tramway à Grenoble. C’est sous sa mandature que ce projet a été voté. Quand Carignon gagne les élections en 1983, il organise un référendum pour ou contre le tramway. Il le perd puisque 53 % des votants votent pour. Il n’en est donc pas l’instigateur.

  2. Vous noterez que la fiche parle de « mise en place ».

    De mémoire, à l’époque de Dubedout, le dossier était bloqué car fortement combattu par une frange de la population (les commerçants du centre ville, si j’ai bonne mémoire). Le référendum a permis de contourner cette opposition. Le fait qu’Alain Carignon ait été élu, en partie, avec les voix des opposants au projet n’enlève rien.

    Une version plus polémique aurait donc été de dire que Carignon a débloqué politiquement la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *