La Religieuse

2013

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par : Guillaume Nicloux

Avec : Pauline Etienne, Isabelle Huppert, Martina Gedeck

XVIIIe siècle. Suzanne, 16 ans, est contrainte par sa famille à rentrer dans les ordres, alors qu’elle aspire à vivre dans « le monde ». Au couvent, elle est confrontée à l’arbitraire de la hiérarchie ecclésiastique : mères supérieures tour à tour bienveillantes, cruelles ou un peu trop aimantes? La passion et la force qui l’animent lui permettent de résister à la barbarie du couvent, poursuivant son unique but : lutter par tous les moyens pour retrouver sa liberté.

What a flash !

1972

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par Jean-Michel Barjol

Avec Bernadette Lafont, Jean-Pierre Coffe, Jacques Collard, Jean-Claude Dauphin, Jean-Claude Dreyfus, Pierre Vassiliu

En l’an 2000, une centaine d’hommes et de femmes refusent le bonheur anesthésiant que leur propose le Pouvoir. Celui-ci, afin d’étudier leur potentiel de révolte, leur tend un piège et les enferme dans une fusée pour un vol spatial au terme duquel la mort les attend. Le Pouvoir filme et enregistre leurs réactions.

Sur ta joue ennemie

2008

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par : Jean-Xavier de Lestrade

Avec : Robinson Stévenin, Fanny Valette, Patrick Descamps

Julien a le regard fixe de ces gens dont l’existence s’est un jour brisée. Aujourd’hui, les portes de prison se referment sur ses treize années de détention. Julien a 28 ans. Il est libre. En apparence, car la société n’est pas prête à lui accorder si facilement une seconde chance.
Mais l’adversaire, le vrai, est ailleurs. Dans sa tête et dans l’image d’une jeune femme qui l’obsède. Emilie est vendeuse le jour, habituée extravertie d’une discothèque la nuit. Julien la contemple, l’épie et la traque sans relâche, au risque de mettre en péril ses espoirs de réinsertion.
Julien voit Emilie qui ne le voit pas tel qu’il est : le souvenir d’un passé insoutenable, rayé de sa mémoire il y a exactement treize ans. Un mot de lui dans la rue suffira : Emilie le reconnaît, leurs destins ne font plus qu’un. Pour la seconde et peut-être dernière fois…

Jimmy Rivière

2011

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par : Teddy Lussi-Modeste

Avec : Guillaume Gouix, Béatrice Dalle, Hafsia Herzi

Jimmy Rivière est un jeune Gitan, solaire, nerveux, parfois trop.
Sous la pression de sa communauté, il se convertit au pentecôtisme et renonce à ses deux passions : la boxe thaï et Sonia.
Mais comment refuser le nouveau combat que lui propose son entraîneur ? Et comment résister au désir si puissant qui le colle à Sonia ?


Le montreur de boxe

1996

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par : Dominique Ladoge

Avec : Richard Bohringer, Karl Makinen, Riccardo Cucciolla

Abel Ginoux sillonne la France avec son équipe de boxeurs. Il propose aux villageois qu’ils rencontrent d’affronter ses poulains. En cas de victoire, une forte récompense attend le valeureux challenger. Personne n’y est jamais parvenu. Passe-Partout, un solide bûcheron, monte alors sur le ring…

Snowboarder

2003

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par : Olias Barco

Avec : Nicolas Duvauchelle, Grégoire Colin, Juliette Goudot

Gaspard, un jeune snowboarder talentueux mais peu ambitieux, vit et travaille à l’Alpe d’Huez, dans le magasin de surf de Beshop, un ancien entraîneur professionnel qui l’héberge et l’entraîne en échange de quelques travaux. Mais le rêve de Gaspard, c’est de devenir snowboarder professionnel, tout comme Josh Atterssen, champion charismatique mais imprévisible.
Sa vie bascule lorsque ce dernier lui propose de l’entraîner lui-même à Gstaad, en Suisse, et de rejoindre son team. Naïf, n’ayant pas assez confiance en lui, Gaspard accepte l’offre et quitte Beshop sans état d’âme pour retrouver Josh. Une fois à Gstaad, la vie lui semble soudain plus belle et facile. Mais le peu recommandable Josh a un tout autre projet pour lui…

Mais y va où le monde ?

2011

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par : Serge Papagalli

Avec : Serge Papagalli, Véronique Kapoian, Valère Bertrand

La famille Maudru, de petits agriculteurs de montagne en Dauphiné dont l’exploitation est condamnée à disparaître, lutte pour survivre. La faute « à la mondialisation qui mondialise » comme dit Aimé le père. Les marges des grandes surfaces, le lait vendu à perte et autres calamités financières font craquer de toutes parts ce mode de vie à l’ancienne.

Boulevard de la mort

Réalisé par Quentin Tarantino Avec Kurt Russell, Rose McGowan, Zoe Bell C’est à la tombée du jour que Jungle Julia, la DJ la plus sexy d’Austin, peut enfin se détendre avec ses meilleures copines, Shanna et Arlene. Ce TRIO INFERNAL, qui vit la nuit, attire les regards dans tous les bars et dancings du Texas. […]

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par Quentin Tarantino

Avec Kurt Russell, Rose McGowan, Zoe Bell

C’est à la tombée du jour que Jungle Julia, la DJ la plus sexy d’Austin, peut enfin se détendre avec ses meilleures copines, Shanna et Arlene. Ce TRIO INFERNAL, qui vit la nuit, attire les regards dans tous les bars et dancings du Texas. Mais l’attention dont ces trois jeunes femmes sont l’objet n’est pas forcément innocente.
C’est ainsi que Mike, cascadeur au visage balafré et inquiétant, est sur leurs traces, tapi dans sa voiture indestructible. Tandis que Julia et ses copines sirotent leurs bières, Mike fait vrombir le moteur de son bolide menacant…





Dans cette dernière scène, on voit Quentin Tarantino vanter les mérites de ce bon produit de la région grenobloise : «Cet alcool est si bon, qu’il a donné son nom à une couleur».

La preuve, Michele Obama portait des gants couleur chartreuse le jour de l’investiture de son mari.

La ballade de Kouski

Téléfilm

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque

C’est près de Géant (anciennement Record II), à Fontaine, qu’ont été filmées des scènes du téléfilm «La ballade de Kouski».

Réalisé par Olivier Langlois, le film raconte les destins croisés d’un exilé Finlandais installé à Grenoble (interprété par Serge Riaboukine) et d’une femme à la dérive interprétée par Florence Thommassin. (source : Fontaine Rive Gauche).

A lire l’intéressante, quoique peu flatteuse, analyse de Pierre Charrel au sujet de «La ballade de Kouski» et «Cavale».

Papillon noir

Téléfilm

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par : Christian Faure

Acteurs : Eric Cantona (Jack), Hélène de Fougerolles (Laura), Stéphane Freiss (Richard), André Penvern (le procureur), Philippe Mangenot (l’inspecteur Arnaud)

Dans un restaurant de bord de route au coeur des monts du Vercors. Un reportage diffusé à la télévision évoque la disparition d’une jeune femme, la sixième dans la région. C’est dans ce même restaurant que Richard rencontre Jack, qui le tire d’un mauvais pas. Petit à petit, Jack impose sa présence, comme s’il anticipait les moindres faits et gestes de Richard, comme s’il devinait jusqu’à ses pensées. De plus en plus vive, la tension entre les deux hommes vire bientôt au jeu de rôle dangereux et violent. Dans ce jeu de dupes, fait de non-dits et de sous-entendus, chacun adopte une attitude qui vise à dissimuler son vrai visage. Mais qui sont vraiment Jack et Richard ?…

Zone d’ombres

2007

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque

Réalisé par Laurent Moyet

Avec les salariés d’EDF/GDF Grenoble et de l’amicale du personnel du CHU de Grenoble, et la participation de Bernard Dhéran et Serge Papagalli…

Début des années 1970, refusant la fermeture, les mineurs de La Mure s’unissent et tentent de convaincre la direction de rouvrir un puits fermé depuis 15 ans. A travers une histoire vécue, ce film amateur conçu, joué et porté par des salariés, retrace la fin d’une époque, rendant un hommage émouvant aux gueules noires de la Matheysine, et aux mineurs du monde entier



Par suite d’un arrêt de travail…

2008

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par Frédéric Andrei

Avec Charles Berling, Patrick Timsit, Dominique Blanc

Une grève du service public et des transports paralyse la France entière.
Paris, gare de Lyon : Marc Roux, un cadre ambitieux s’énerve en l’absence de train pour Rome où il doit signer, le lendemain matin, un contrat décisif pour sa carrière. Sur le quai, son chemin croise celui de Vincent Disse, personnage déroutant et imperturbable malgré le chaos.
Pour tenter d’arriver à temps à destination, les deux inconnus partagent le volant et la conversation dans un covoiturage improvisé.
Marc et Vincent ne partagent d’ailleurs que ça : l’un est tout acquis aux thèses de l’économie libérale et l’autre considère la grève comme un droit fondamental…







La Guerre sans nom

1992

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Documentaire réalisé par Bertrand Tavernier, Patrick Rotman

Officiellement, la guerre d’Algérie n’existe pas. On l’a appelée « simple opération de maintien de l’ordre ». Entre 1954 et 1962, trois millions de jeunes Français ont donc participé à une guerre sans nom. Des milliers de morts et des survivants revenus marqués à jamais. Loin du discours historique ou politique, ce sont ces hommes qui ont vécu la guerre au jour le jour que Patrick Rotman a interrogés et que Bertrand Tavernier a filmés. Ils ont volontairement choisi des habitants de la région de Grenoble, ville qui avait ouvertement manifesté contre le départ des rappelés en Algérie. Quelques photos personnelles de la guerre, et les témoignages de ces hommes font le récit d’une guerre vécue jour après jour dans sa vaine gloire et sa misère.






César et Rosalie

1972

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par Claude Sautet

Avec Yves Montand, Romy Schneider, Sami Frey

Deux hommes, qui se disputent la même femme finissent par devenir amis. Cette dernière supporte difficilement de voir leur rivalité se transformer en amitié.

Un visiteur du site nous signale :
A la fin du film on voit à Fontaine (avenue Ambroise Croizat) le trolley d’époque, et Romy Scheider sur un balcon de la tour qui fait face à Record II avec les contre-fort du Vercors. C’est peut-être grâce au grenoblois » Jean-loup Dabadie scénariste du film, que l’on a cette scène car ce dernier a un faible pour Grenoble et pour le FCG.

L’Aigle à deux têtes

1948

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par Jean Cocteau

Avec Edwige Feuillere, Jean Marais, Yvonne de Bray

Dans un pays indéterminé, la reine veuve s’est réfugiée dans ses appartements de son château de Krantz pour plusieurs raisons. Une lutte de pouvoir s’est engagée avec la grande-duchesse et elle résiste, cernée par des espions. De plus, sa vie est menacée. Précisément, l’anarchiste-poète Stanislas, pourchassé par les forces de police car voulant attenter à la vie de la souveraine, fait irruption chez elle en cherchant un refuge au hasard de sa fuite. Passé les premiers émois, Stanislas trouble la reine, car il ressemble étrangement à son défunt époux tandis que lui est surpris par cette jeune et belle souveraine qui ne ressemble pas à celle qu’on décrit (l’idée de Cocteau est de confronter « une reine d’esprit anarchiste et un anarchiste d’esprit royal »). Un amour fulgurant, intense et insensé va leur faire vivre trois jours passionnés dans un univers étouffant dont ils s’échapperont de la façon la plus tragiquement poétique (ou l’inverse).






Affaire de famille

2008

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par Claus Drexel

Avec André Dussollier, Miou-Miou, Eric Caravaca

Un père sans histoire, une femme dévouée, une fille studieuse… Une famille en apparence bien tranquille voit sa vie bouleversée par la découverte d’un sac de sport rempli de billets.
Bientôt l’image se fissure, le jeu des faux-semblants commence…






L’Oeil de l’autre

2005

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par John Lvoff

Avec Julie Depardieu, Dominique Reymond, André Marcon

Alice est une jeune photographe mandatée par le Ministère de l’Environnement pour photographier une série de sites prédéfinis dans les Alpes de Hautes Provence. Elle remplace un photographe de renom qui faisait ce travail depuis sept ans et a mystérieusement abandonné sa mission, l’Observatoire Photographique du Paysage cessant soudainement de recevoir ses clichés. L’homme lui-même a disparu.
C’est dans ce contexte qu’Alice est engagée pour finir le travail. Elle est tenue de reproduire exactement les photos des années précédentes et ce, le même jour, à la même heure. De telles contraintes, ajoutées au caractère « sauvage » de la jeune photographe, créent une tension. Mais, petit à petit, elle comprend le regard de l’autre photographe et, ce faisant, acquiert une vision plus lucide sur le monde qui l’entoure.

Fallait pas

1996

Cinéma, tourné à Grenoble ou presque


Réalisé par Gérard Jugnot

Avec Gérard Jugnot, François Morel, Micheline Presle

Fallait pas ! Bernard Leroy n’aurait jamais dû accepter que son entreprise l’envoie à « un stage commando » en montagne la veille de son mariage avec Constance. Fallait pas, quand il s’est retrouvé dans le décor sur une route enneigée, aller sonner à la porte de ce chalet isolé pour demander du secours ! Fallait pas, vraiment pas !