Grenoble envahit le monde

Plein de nouveaux petits Grenoble

Points marquants

Discrètement, Grenoble a commencé à coloniser la planète. Pour l’instant les nouveaux lieux d’implantation se trouvent surtout aux Etats-Unis d’Amérique, mais il faudra s’attendre à ce que le phénomène s’étende à l’ensemble du globe.

Ci-dessous, un fichier pour Google Earth avec des dizaines de références à Grenoble :
Télécharger le document Google Maps KMZ


Lac du Monteynard

A Grenoble on surfe toute l’année et pas que sur Internet

Points marquants

Le lac artificiel du Monteynard est un des lieux les plus appréciés d’Europe par les surfeurs et les amateurs de planche à voile.

Le spot du lac de Monteynard bénéficie d’un vent thermique et de ce fait permet la pratique des sports de glisse à toute époque.

Le stade des Alpes

Le stade le plus moderne de France

Points marquants

Le stade des Alpes de Grenoble, que l’on appelera pour les cinquante prochaines années le nouveau stade (cf la nouvelle Poste), est le stade le plus moderne de France. En effet, les spectateurs peuvent notamment :
– acheter leur billet ou leur abonnement depuis leur téléphone portable ;
– envoyer des messages depuis leur mobile sur les écrans géants (par exemple : « Allez Grenoble « , « Grenoble, Grenoble, Grenoble « , « GrenobleCmieux« , … ;
– voter pour l’homme du match ;
– accéder aux zones protégées grâce à la lecture de leurs empreintes digitales ;
– etc.

On peut également acheter des places par Internet.

Rayonnement mondial

Le monde entier s’enthousiasme pour Grenoble

Points marquants

Le Courrier International consacrait un dossier à Grenoble dans son édition du 3 avril 2008. On peut y lire :
The Australian n’en revient pas d’avoir découvert un « second Paris » niché au pied des Alpes ; le Financial Times n’a d’yeux que pour l’excellence technologique de la cité iséroise ; The Independent s’est penché sur les fresques médiavales de Vif. Quand au San Francisco Chronicle, il s’est délecté de bleu de Sassenage, un fromage « aux arômes de pierre mouillée » qui parle du Dauphiné mieux que personne. Sans oublier le correspondant de la Tribune de Genève, qui s’est frotté à l’intense vie culturelle grenobloise.

Distillerie Cherry-Rocher

La plus vieille de France

Points marquants

La distillerie Cherry-Rocher, située actuellement à Ruy (Isère), fondée en 1705 est la plus vieille de France.

Sans oublier la distillerie Meunier de St Quentin/Isère fondée en 1809 et la distillerie Bigallet de Virieu/Bourbe fondée en 1872.

Et puis la distillerie de la Charteuse à Voiron (plus grande cave à liqueurs du Monde). Et puis les bouilleurs de cru isérois…

Bref, il y a de quoi faire.

La Casamaures

L’Orient au coeur des Alpes

Points marquants

Sous Napoléon III, le grenoblois Joseph Jullien-dit-Cochard imagina une demeure orientale.

En 1855, il fit appel aux meilleurs artisans mouleurs grenoblois pour la réaliser à St. Martin-le-Vinoux (au nord de Grenoble), sur le piton rocheux dominant l’Isère. Il aménagea un parc de 6500m² de verdure, avec bassins et sculptures.

La maison est construite sur quatre niveaux, dont deux en terrasses puis 52 colonnes supportent dentelles et arcs outrepassés ou lancéolés. Les vitrages polychromes illuminent chaque pièce : Des bleu et vert à l’orient, côté Bastille et massif de Belledonne, au rouge du soleil couchant face au Vercors. Sur les murs des salons, paysages oniriques et oiseaux exotiques sont peints à la main sur papier. Les cheminées Turques sont en plâtre ciselé…

1981 : La demeure, en ruine, est rachetée par Christianne Guichard, également d’origine grenobloise, qui entrepend sa restauration.
Recherches d’archives, de ses histoires humaines et technologiques, révèlent la préciosité de cet édifice.

1986 : Le ministère de la culture donne deux valeurs de classement à la Casamaures :

– Son tyle « orientaliste », témoignage de l’engouement européen pour les cultures d’orient.
– Sa technique novatrice de construction « le ciment moulé ». Ce prototype de luxe de « préfabrication » est un chef d’oeuvre des artisans grenoblois, qui par la suite, exportèrent leur savoir-faire dans le monde.

En 2008, une association cherche à protéger la Casamaures du projet de construction de la rocade nord.

Deuxième plus ancien café de France

Grenoble invente la convivialité

Points marquants

Comme c’est à Grenoble que l’on a réinventé une bonne partie du monde, il a fallu créer un lieu pour réunir les philosophes, scientifiques, chercheurs, hommes politiques grenoblois en tous genres.

C’est ainsi que tout naturellement, dès 1739, s’est ouvert « La Table Ronde », le deuxième café de France, après le Procope de Paris qui l’avait précédé de peu (1686).