Charles Berty

Le champion cycliste Charles Berty dit « le boeuf » né en 1911 à Grenoble participe à 3 tours de France. Pistard de renom, il détient plusieurs records de distances dont un record du monde. Refusant l’occupation Allemande il rentre en résistance. Capturé, il est déporté à Mauthausen où il meurt le 18 avril 1944. Son nom sera donné au stade municipal déjà existant (ancien emplacement de l’actuel Stade Des Alpes). En espérant que sa stèle soit intégré dans notre cher nouveau stade.

Voir d'autres raisons dans la catégorie Sport.

Un commentaire à propos de “Charles Berty

  1. Merci Fred d’avoir mis un post sur Charles Berty, notre héros oublié. A l’époque
    de la déstruction du stade municipal seul Raymond Avrillier, à ma connaissance,
    en a parler en conseil municipal, en rappelant qui était ce champion.
    Amicalement Phil.
    « Charles Berty, le Grenoblois a participé au Tour 1939, le dernier avant la guerre. Un beau gabarit. Il court encore pendant la guerre. Lui aussi rentre dans la Résistance. Lui aussi est arrêté. Son train l’envoie vers le camp de Mauthausen. Une citadelle, un camp d’extermination par le travail. Des usines d’armement exploitent cette main d’oeuvre, une carrière toute proche du camp aussi. Charles Berty y meurt le 18 avril 1944.
    Après la guerre, son nom est donné au stade vélodrome de Grenoble (qui existait avant guerre). Ce stade devenu désuet est démoli en 2003. Le stade en projet pour le remplacer porte le nom très « poétique » de « Stade d’agglomération »?Faudrait pas mourir loin de chez de soi? »
    (source Cyclis Mag)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *