Jean-Charles Alphand

Paris ne serait pas la ville tant appréciée des touristes et de ses habitants sans le talent incomparable du grenoblois Jean-Charles Alphand. On lui doit en particulier :

-* le square du Temple,
-* l’avenue de l’Observatoire de Paris,
-* les jardins des Champs-Élysées,
-* le parc Monceau,
-* le boulevard Richard-Lenoir,
-* le parc Montsouris,
-* le bois de Boulogne (1855-60),
-* le bois de Vincennes (1860-65),
-* le parc des Buttes-Chaumont (1864-67),
-* le square des Batignolles,
-* le square Santiago du Chili,
-* les fortifications de Paris et les forts avancés,
-* les Jardins du Trocadéro, réalisés pour l’Exposition universelle de 1878

Il est un des principaux auteurs du règlement d’urbanisme parisien de 1884, de la préparation de l’Exposition universelle de 1889.

Voir d'autres raisons dans la catégorie Personnages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *