La bouillie bordelaise

La bouillie bordelaise (traitement à base de sulfate de cuivre) a été inventée au siècle dernier par Michel Perret, chimiste de renom et habitant de Tullins (Isère).

[MAJ] L’invention proprement dite est contestée, mais pas le côté précurseur

Voir d'autres raisons dans la catégorie Premières.

Un commentaire à propos de “La bouillie bordelaise

  1. Bonsoir,
    Michel Perret, administrateur de St Gobain, Lyonnais et propriétaire à Tullins, aurait bien inventé une bouillie à base de sulfate de cuivre, appelée la bouillie « Michel Perret » contre les maladies de la vigne. Avec son frère Jean-Baptiste, ils seront les premiers producteurs d’acide sulfurique français, favorisant la fusion avec Saint-Gobain dès 1872.
    Néanmoins, il faut bien accepter ‘idée que la « bouillie bordelaise » ait été inventée par un bordelais, nommé Millardet :
    « En 1884, A. Millardet expérimente avec David (le régisseur du Château Dauzac, un cru classé de Margaux ), un mélange de sulfate de cuivre et de chaux … Ce mélange médocain passera à la prospérité sous le nom de « bouillie bordelaise « . L’ inocuité de ce procédé ( la faiblesse, voire l’ absence totale de résidus dans le vin ) fut démontré par Gayon, élève de Pasteur. La sulfateuse sauva la viticulture, mais aussi les tomates et les pommes de terre, victimes d’un proche voisin de cet indésirable visiteur. »
    http://www.jf-doucet.com/approche/Personnes/Inventeurs/INVENTEURSGALERIE/PAGES/Millardet.htm
    et aussi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bouillie_bordelaise

    Merci de vérifier avec d’autres sources.
    Cordialement,
    Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *