Laurent Schwartz

Laurent Schwartz, premier français a obtenir la médaille Fields en 1950 (prix Nobel pour les mathématiques) a enseigné à l’université de Grenoble.

Il s’est intéressé notamment à la physique théorique, au trotskisme, à la lutte contre le colonialisme et à la défense des droits de l’homme.

Il a publié :

Théorie des distributions (1951),
Méthodes mathématiques pour les sciences physiques (1961),
Cours d’analyse de l’École polytechnique (1967),
Pour sauver l’Université (1983), réquisitoire de la politique menée par la gauche au début des années 1980 dans le domaine universitaire
Un mathématicien aux prises avec le siècle (1997) sur ses différentes passions : les mathématiques, la politique et sa collection de papillons.

Voir d'autres raisons dans la catégorie Personnages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *