Le Grand Silence


Réalisé par Philip Gröning.

Avec Klaus Kinski, Luigi Pistilli.

Aux regards de l’érudit ou du simple curieux, du croyant ou de l’indifférent, le monachisme est un fait exceptionnel d’adéquation et de distancement, de fascination et d’interpellation dont la force calme ébranle.
Son actualité éclate à la manière d’une inaltérabilité que les changements ne défigurent pas, que les rides ne touchent guère. La surface de l’océan est étale, épanouie, tandis que les profondeurs bouillonnent.
Certes, l’histoire l’a marqué, voire ébranlé, comme toute autre manière d’être et de vivre. Pourtant il donne l’impression de transcender le temps, de se situer à un niveau où les hommes de tous les temps reconnaissent la meilleure part d’eux-mêmes, leur intériorité…






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *