Louis Mandrin

Louis Mandrin sévissait près de Grenoble.

Poussé à la faute par une administration fiscale trop exigeante, le jeune entrepreneur Mandrin décide de voler les collecteurs d’impôts.

Des campagnes, il en a fait 6. Il y a eu les 5 premières et puis il y a eu la sixième. Bref, ce qui devait arriver arriva, et il fut condamné par des messieurs de Grenoble (d’après la complainte de Mandrin). Les valentinois lui brisèrent les jambes dans le but de dénoncer ses complices. Puis ils lui brisèrent les membres pour l’exposer sur une roue de carosse face au ciel. Plus de détails ici.

Voir d'autres raisons dans la catégorie Personnages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *