Pierre de Grenoble

La belle et triste chanson « Pierre de Grenoble », issue du patrimoine traditionnel et anonyme français, et notamment interprétée par le groupe Malicorne, est devenu un classique avec une dizaine de versions en disque. Attention bien interprétée, comme par exemple par Olla Vogala, ça peut faire pleurer.

Paroles Malicorne Pierre De Grenoble


Quand Pierre est parti pour la guerre,

Sept ans y est resté,

Sept ans y est resté.

L'a laissé sa mie à Grenoble

S'mourant de regrets.

La première lettre qu'a reçue Pierre,

L'était pleine de fleurs,

L'était pleine de fleurs.

La deuxième lettre qu'a reçue Pierre

L'était pleine de pleurs,

L'était pleine de pleurs.

S'en fut trouver son capitaine :

Donne-moi mon congé,

Donne-moi mon congé.

Pour aller voir ma mie à Grenoble

Qui s'meurt de regrets,

Qui s'meurt de regrets.

Mais quand il fut sur ses collines,

L'entendit sonner,

L'entendit sonner.

A ceux qui la portaient en terre :

Laisse-moi l'embrasser,

Laisse-moi l'embrasser.

La première fois que Pierre l'embrasse,

Pierre a soupiré,

Pierre a soupiré.

La deuxième fois que Pierre l'embrasse,

Pierre a trépassé,

Pierre a trépassé.

Qu'en pensez-vous, gens de Grenoble,

De cet amour là,

De cet amour là?

Se sont couchés l'un contre l'autre,

Ils dorment tous les deux,

Ils dorment tous les deux.

Quand vous passez, gens de Grenoble

Près du peuplier,

Près du peuplier

Vous entendez le vent pleurer

Le vent soupirer,

Le vent s’en aller

Voir d'autres raisons dans la catégorie Culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *